ISCOME prend une part active au Forum international Week Eco des jeunes francophones à Défalé au nord Togo

Pour la quatrième fois, après la 3ème édition qui s’est déroulée à Atakpamé, plus de 150 jeunes de différents pays francophones se sont réunis à Défalé dans la préfecture de Doufelgou (Nord Est) du Togo dans le cadre de l’événement Week-Eco 2022. ISCOME (Initiative Santé Communautaire pour un Monde Epanoui)  dont les domaines d’interventions cadrent avec la protection et la préservation de l’écosystème environnemental (pour une santé saine) était présente au forum au travers de son chargé de projets (Eric Lama Kokou BANASSIMA).
L’édition de cette année, placée sous le thème : «Le rôle des jeunes francophones à la COP 27 en Egypte» s’est déroulé du 16 au 20 Août 2022 avec pour objectif de créer un pont entre les jeunes et les grandes conférences mondiales où le sort de la planète est discuté telles que la COP, regrouper les recommandations des jeunes quant aux questions climatiques et environnementales puis les remonter à la COP 27 en Egypte, créer un événement participatif dirigé par des jeunes pour des jeunes et axé sur les points de vue, les demandes, les expériences vécues et les réussites des jeunes francophones du monde entier et enfin la rencontre vise à contribuer à une génération égalitaire en incluant plus de femmes dans les questions environnementales.
Au terme de ce forum Week-Eco 2022, les différents jeunes participants au travers des diverses activités enrichissantes (Conférences thématiques, ateliers de formation, foire aux projets, simulation cop 27, séance de reboisement dans la communauté locale, Eccojoging, réseautage et visites touristiques) ; ont pu capitaliser un certain nombre de connaissances, compétences et renforcé leur engagement pour une plus grande participation au renforcement de la résilience climatique dans leurs pays respectifs. Dans la même perspective, des recommandations sous forme de propositions politiques et techniques ont été fournies par les jeunes.
Il tient de préciser que le chargé de projet d’ISCOME, n’a ménagé aucun effort pour participer activement aux activités du forum. En l’espèce, il était le représentant des jeunes lors de la simulation de la COP 27 au jour 2. Au cours de la conférence, il n’a ménagé aucun effort pour marteler sur l’importance de l’implication active des jeunes dans la gouvernance locale, à tous les échelons de planification et de mise en œuvre d’initiatives et de programmes de développement durable car les jeunes sont les dirigeants non de demain mais d’aujourd’hui.
Il va s’en dire qu’à la suite de ce forum, nombreuses seront les initiatives que l’organisation ISCOME implémentera pour davantage renforcer la résilience socioéconomique des communautés locales en lien avec la protection et la préservation de l’écosystème environnemental 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 8 =